0

Région viticole du Champagne 

Tri

Le Champagne : la beauté et le prestige d'une région viticole pétillante !

Climat, sol et relief : des caractéristiques uniques au monde pour ce vignoble de Champagne !

    

Champagne ! Dès que ces mots sont prononcés, notre imaginaire s'emballe. Nous pensons toute de suite au pétillant du Champagne, au fait qu'il nous réunit toujours autour d'un évènement joyeux, à la fête. Le Champagne ne peut venir que d'une seule région en France : la région Champenoise située dans le nord-est de la France. La majorité des maisons de Champagne se trouvent dans la ville de Reims et aussi plus au sud dans la ville d'Epernay. Les vignes de Champagne sont réparties dans 4 grandes régions : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs et la Côte des Bar. Le Champagne a la reconnaissance de l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) Champagne. Cette appellation Champagne est donc protégée par des aires délimitées mais aussi par des règles de productions.

Les trois composantes majeures du terroir de Champagne sont le climat, le sol et aussi le relief. Ces éléments naturels, les vignerons de Champagne ont su les dompter pour obtenir des vins pétillants reconnus dans le monde entier pour leur spécificité. Au niveau du climat, avec une température annuelle de 11 degrés, la région Champenoise n'offre pas à la vigne des conditions idéales et pourtant les vignerons savent en prendre le meilleur parti. La vigne de Champagne est sous l'influence d'un double climat. D'abord une influence océanique qui apporte de l'eau de façon régulière toute l'année, de la douceur en hiver et de la fraicheur en été. Et enfin, sous une influence continentale qui apporte du soleil en été mais de possibles gelés au printemps. Concernant le relief, les vignes de Champagne sont implantées en coteaux, ce qui présente l'avantage de permettre l'écoulement de l'eau superflue et d'optimiser l'insolation. Ce climat et ce relief associés à un sol composé majoritairement de calcaire et de craie, sont des facteurs importants pour l'excellence du Champagne et font de lui un nectar unique !

Le Champagne se distingue des autres vins mousseux !

Dans le monde, beaucoup de vignerons ont adopté la méthode dite 'Champenoise' pour produire des vins mousseux. Pourtant, le Champagne reste le Champagne et ne peut être comparé à d'autres vins mousseux de France ou d'ailleurs. Comme nous l'avons vu, le climat, le sol et le relief sont des facteurs uniques au monde et contribuent à faire du Champagne un vin à part. De plus, d'autres facteurs distinguent le Champagne des autres vins pétillants. Tout d'abord la diversité des vignobles de Champagne : plus de 319 vignerons indépendants. Des caves creusées dans la craie à l'époque romaine où le Champagne vieillit pendant quelques années. Quel vin mousseux peut avoir une cave aussi qualitative ? Enfin, n'oublions pas l'expérience des vignerons de Champagne : depuis plusieurs siècles ils ont travaillé sur des procédés afin d'obtenir l'excellence du Champagne que nous connaissons aujourd'hui. Voilà, rien ne peut être comparé au Champagne : ce nectar élégant, composé de milliers de bulles et avec une complexité d'arômes qui nous procure un plaisir infini !

Les 3 cépages choisis pour le Champagne :

La méthode dite ‘champenoise' utilise 3 cépages pour produire le Champagne : le Pinot Noir, le Pinot Meunier et le Chardonnay.

- Pinot Noir : cépage qui est présent à environ 38% des vignes de Champagne. Cépage qui s'adapte très bien aux terrains calcaires et frais. C'est dans la Montagne de Reims et dans la Côte de Bar que l'on trouve le meilleur Pinot Noir. Le vin obtenu se caractérise par des arômes de fruits rouges et une puissance marquée. À l'assemblage, ce vin permet au Champagne d'avoir du corps, de la structure et de la longévité.

- Meunier : c'est le cépage privilégié à l'ouest d'Epernay dans la vallée de la Marne. Il représente 32% du vignoble implanté en Champagne. Cépage qui s'adapte mieux à des sols argileux et à un climat plus hostile à la vigne. Le vin obtenu se caractérise par des arômes de fruits et de fleurs. Il apporte à l'assemblage de la rondeur au Champagne.

- Chardonnay : c’est un cépage qui occupe 30% des vignes de Champagne. Il est privilégié dans la Côte des Blancs au sud d'Epernay et c'est là que l'on trouve ls meilleur Chardonnay. Ce sont des vins blancs fins et élégants. Il se caractérise aussi par des arômes de notes florales, d'agrumes parfois minérales. A évolution lente, ce cépage est idéal pour le vieillissement. À l'assemblage, ce cépage Chardonnay apporte de la finesse, de la fraîcheur et de l'élégance.

Les étapes d'élaboration du Champagne :

- Les vendanges dans le vignoble de Champagne ont lieu vers octobre car la maturité des raisins est optimum. Les règles du Champagne sont très strictes : par exemple, la vendange se fait à la main, le rendement à l'hectare est limité et le taux de sucre des raisins doit atteindre un minimum.

- Le Pressurage doit être réalisé rapidement. Technique particulière sur le Champagne pour que la peau des raisins ne colore pas le moût. Le 1er pressurage va donner un moût de qualité. Le deuxième appelé la Taille va être d'une qualité inférieure. De nombreuses maisons de Champagne déclarent ne pas utiliser la Taille et la revendent à des acheteurs de marque propre par exemple.

- La Fermentation : plusieurs fermentations sont mises en place pour obtenir le Champagne désiré. La première est la fermentation alcoolique réalisée généralement en cuve inox. Elle a pour but de transformer le moût en vin. La Deuxième est la fermentation malolactique. C'est un processus biochimique qui transforme l'acide malique en acide lactique. Elle permet d'avoir des arômes plus doux et plus mûrs.

- L'Assemblage : étape cruciale et difficile pour les chefs de cave dans les premiers mois de l'année qui suivent la vendange. Ils doivent décider quels mélanges vont être réalisés selon le large choix de vins disponibles et les caractéristiques de la vendange de l'année. On comprend donc qu'il faut non seulement de l'expérience, beaucoup de créativité mais aussi un savoir-faire unique pour envisager l'évolution du Champagne dans quelques années.

- Mise en bouteille : on ajoute au vin une liqueur qui est composée de Champagne tranquille, de sucre et de levure sélectionnée. Cette étape va provoquer une nouvelle fermentation appelée aussi Prise de Mousse. Un gaz carbonique est alors généré, il se dissout dans le Champagne et ne s'échappera sous formes de bulles que lorsque la bouteille sera ouverte. Autrefois, on utilisait un bouchon en liège retenu par une agrafe pour boucher la bouteille. Aujourd'hui, on utilise plutôt un bouchon en plastique qui va recueillir les sédiments laissés par cette nouvelle fermentation. Les vins sont alors stockés en cave profonde au minimum 15 mois pour un Champagne non millésimé et de 36 mois pour un Champagne millésimé.

- Le Remuage : quand la deuxième fermentation est achevée, les levures mortes forment un dépôt sur la bouteille. On range donc les bouteilles sur des pupitres qui permettent qu'elles soient tournées pour amener le dépôt dans le col.

- Le Dégorgement : on ôte le dépôt dans le bouchon. Pour cela, on plonge le goulot de la bouteille dans un bain de saumure à -25 degrés. Le dépôt ne bouge plus et on peut retirer sans risque la capsule et le dépôt. On ajoute alors une liqueur d'expédition composée de sucre.

- Le Bouchage : on bouche chaque bouteille. Cette fois, on utilise un bouchon de liège avec une capsule métallique en protection. Bouchon que l'on connaît tous et qui prend une forme de champignon sous la pression, donc impossible à remettre quand on a ouvert sa bouteille de Champagne ! On agite alors la bouteille pour mélanger le vin et la liqueur. Les meilleures cuvées de Champagne sont gardées en cave au moins deux années pour que ce mélange soit optimum.

Les différents Champagne : à vous de choisir !

Tous les Champagnes ne se valent pas. A vous de choisir en fonction de ses caractéristiques :

- Champagnes non millésimés: représentent 85% de la production. Ils sont issus de vins de plusieurs vendanges et de plusieurs vins. C'est donc l'étape de l'assemblage qui est la clé pour trouver l'équilibre du Champagne. Chaque maison de Champagne a souvent créée un style à son Champagne et tente chaque année de retrouver la typicité de son Champagne.

- Champagnes millésimés : ce sont des Champagnes qui sont fait uniquement à partir des vendanges de l'année. Ces Champagnes millésimés entrent dans 2 catégories : les millésimes normaux dont l'étiquette de la bouteille indique l'année et le nom de la maison ou les Grands millésimes, souvent intitulés Cuvée de Prestige. Ces Champagnes millésimés sont vraiment au-dessus en termes de qualité car ce sont les meilleurs raisins qui sont utilisés, les cépages sont souvent les plus fins et ils sont généralement en cave plus longtemps. Les Champagnes millésimés offrent donc des arômes plus complexes et une longueur en bouche plus importante.

Champagne Blancs de Blancs : produit seulement avec le cépage Chardonnay, donc du raisin blanc. Il peut être comme le reste du Champagne millésimé ou non. Souvent plus délicat et léger, c'est un Champagne idéal pour les apéritifs.

Champagne Blancs de Noirs : Champagne plus rare, il est blanc mais a été réalisé avec des cépages rouges de Pinot Noir et/ou de Meunier.

- Champagne Rosé : contrairement au vin, le Champagne Rosé peut être obtenu par l'assemblage de vin rouge et de vin blanc. Ces Champagnes rosés peuvent eux aussi être millésimés ou non. Les cépages choisis pour le Champagne Rosé sont le Pinot Noir et le Chardonnay en quantité variable en fonction du goût, de la couleur recherchée. Aujourd'hui, le Champagne Rosé a de plus en plus de succès. Il est d'une qualité équivalente au Champagne traditionnel.

La signification des différents styles de Champagne :

Qui ne s'est jamais retrouvé devant une bouteille de Champagne avec les mentions Brut, Demi-sec ou Doux sans savoir vraiment lequel prendre ? La différence majeure se fait dans la dernière étape avant le Bouchage. En effet, les vignerons de Champagne ajoutent une liqueur au Champagne. Celle-ci est composée de sucre de canne qui est dissoute dans le vin. La quantité de liqueur utilisée va donc influencer le type de Champagne obtenu. C'est pourquoi, cette liqueur est recherchée et sélectionnée avec soin.

- Champagne Extra-Brut : Champagne le plus sec. Il contient entre 0 et moins de 6 grammes de sucre résiduel par litre.

- Champagne Brut : Champagne qui contient moins de 12 grammes de sucre résiduel par litre.

- Champagne Extra Dry : Champagne qui contient entre 12 et 17 grammes de sucre résiduel par litre.

- Champagne Sec : Champagne qui contient entre 17 et 32 grammes de sucre résiduel par litre.

- Champagne Demi-Sec : Champagne qui contient entre 32 et 50 grammes de sucre résiduel par litre.

- Champagne Doux : Champagne qui contient plus de 50 grammes de sucre résiduel par litre.

Sur 1envie1vin, notre boutique de vins en ligne, nous vous proposons une large gamme de Champagnes millésimés ou non, Champagnes Rosés, Champagnes Blancs de Blancs qui ont fait l'objet d'une sélection rigoureuse faite par des restaurateurs. Pour en savoir plus, cliquez ici : https://www.champagne.fr/fr/accueil