Chambrer le vin : définition

Par Anthony — 6 minutes de lecture
chambrer vin

La conservation et la dégustation du vin sont pratiquées depuis des siècles. Pour profiter d’une bonne bouteille, il est indispensable de sélectionner et de stocker les vins avec soin dans un environnement idéal afin de mettre en valeur et de préserver la saveur et l’arôme du vin. Dans cet article, nous allons vous donner la définition de l’expression « chambrer le vin », ses avantages, et vous donner des conseils sur la façon d’optimiser un repas en sortant le bon vin au bon moment et en le servant à la bonne température. Que vous soyez un amateur de vin expérimenté ou débutant, ce guide vous fournira les connaissances et les outils nécessaires pour apprécier et comprendre l’art du chambrage du vin.

Chambrer le vin, c’est quoi ?

Le processus consistant à amener une bouteille de vin à une température adaptée à la consommation est appelé « chambrage ». Pour ce faire, la bouteille doit être placée dans un espace à température modérée pendant quelques heures, afin qu’elle ne soit pas trop froide. Lorsqu’elle est sortie de la cave, la bouteille de vin rouge est en effet à une température d’environ 10°C. Avant de la servir, et pour qu’elle délivre tous ses arômes, elle doit être conservée quelques heures dans une pièce tempérée.

Les maisons et appartements contemporains étant généralement équipés d’un système de chauffage qui maintient la température au-dessus de 18°C, il n’est pas recommandé d’y laisser la bouteille pendant une longue période ou à proximité d’une source de chaleur. Même si l’intention est de consommer le vin dans la demi-heure qui suit sa sortie de la cave, il n’est pas judicieux de placer la bouteille près de la cheminée ou du chauffage au risque d’en gâcher le contenu. Le vin chambré doit atteindre une température de 16 à 18 °C car il gagnera encore quelques degrés une fois servi dans le verre.

Chambrer le vin ne concerne que le vin rouge

L’expression « chambrer le vin » est uniquement utilisée pour désigner les vins rouges. Si vous n’êtes pas familier avec ce terme, c’est compréhensible puisqu’il ne s’applique qu’aux vins rouges. Tous les types de vins – rouges, blancs et rosés – doivent être conservés dans une cave froide dont la température ne doit pas être inférieure à 8°C.

Pour une meilleure expérience du vin blanc, il est préférable de garder la bouteille au frais juste avant de la consommer. Pour le vin rosé, il est suggéré de le servir à environ 12°C. Pour profiter pleinement de la saveur du vin rouge, il est recommandé de le servir à une température comprise entre 16 et 18°C, d’où le processus de chambrage.

L’intérêt d’amener une bouteille à bonne température

Quelle que soit la réputation et le prestige d’un vin, pour en apprécier pleinement la saveur, il doit être servi à la température appropriée. Tous les vins n’ont pas la même température idéale de service, et le vin rouge doit se servir ni trop chaud ni trop froid.

Si la bouteille de vin rouge est servie trop chaude, elle peut créer une sensation grasse dans votre bouche et délivrer des arômes trop puissants. En revanche, si elle est servie trop froide, son acidité et ses tanins peuvent être extrêmement perceptibles. Si vous voulez tirer le meilleur parti d’un vin rouge jeune et léger comme le Beaujolais, il faut le servir à une température comprise entre 10 et 12°C. Les vins rouges doux naturels se dégustent à une température comprise entre 14 et 15°C. Un rouge corsé doit être servi à 14°C, tandis qu’un grand vin rouge de Bourgogne est meilleur à 15°C et un grand vin rouge de Bordeaux doit être servi entre 17 et 18°C.

A quel moment déboucher la bouteille ?

Lorsqu’il s’agit de vin, il est essentiel d’attendre que la température parfaite soit atteinte avant d’ouvrir la bouteille. Ce n’est pas un problème majeur avec le vin blanc, car vous pouvez le déboucher avant même l’arrivée de vos invités et cela n’altérera pas son goût. En revanche, avec le vin rouge, surtout s’il s’agit d’un vin très jeune, il est important d’attendre quelques heures. Si le bouchon est retiré trop tôt, l’oxygène qui pénètre dans la bouteille provoquera une réaction qui accélérera l’expression de ses qualités. Il est recommandé de déboucher le vin quelques heures avant de le servir, et si vous disposez d’une carafe, veillez à l’utiliser pour que le vin puisse recevoir le maximum d’oxygène.

Si vous servez une vieille bouteille de vin rouge, vous devez la manipuler avec plus de précaution, car ses saveurs fruitées seront moins perceptibles et ses arômes plus tertiaires. Tout contact avec l’oxygène peut encore accentuer ces arômes ; il convient donc de ne l’ouvrir que juste avant de le consommer.

Comment garder au mieux une bouteille ouverte ?

Après avoir été débouché, tout type de vin commence à s’oxyder et à prendre une saveur différente quelques jours plus tard. En ce qui concerne le vin rouge, sa couleur (la robe) peut devenir plus terne et ses arômes peuvent changer : il se conserve toutefois plus longtemps que le vin blanc, mais vous devez prendre certaines mesures pour vous en assurer.

Le rebouchage de votre bouteille de vin n’est pas une solution suffisante car il ne protège pas entièrement le contenu de l’air. Pour éviter que l’oxydation ne nuise à la qualité de votre vin rouge, vous devez utiliser une pompe à air pour aspirer l’air de la bouteille ouverte. Cela permettra de réduire le taux d’oxydation. En outre, il est recommandé de conserver la bouteille dans un endroit frais, comme un réfrigérateur ou une pièce non chauffé, afin de minimiser encore l’exposition à l’oxydation.

Vous connaissez à présent la définition de l’expression « chambrer le vin ». Même si certaines personnes considère que ce processus n’est pas obligatoire, les fluctuations de température trop extrêmes peuvent nuire à la qualité de votre breuvage. Il est donc important d’amener doucement votre bouteille de vin à se réchauffer avant de la servir. En la plaçant dans une pièce à 20 degrés, elle gagnera petit à petit en saveur et honorera toutes ses promesses une fois servie.

Anthony

Par tradition familiale, il y a toujours eu du bon vin à la maison… Bien avant de faire du vin notre métier, au gré de mes déplacements professionnels, j’ai eu le plaisir de rencontrer des vignerons de différentes régions. Descendre dans leur caveau, sentir les odeurs des lieux, passer la main sur une barrique de chêne français, et enfin déguster un vin ou deux avec des explications passionnées du vigneron. Petit moment de bonheur… Alors voilà, aujourd’hui on en parle, on en vend, on en vit. Avec mon épouse, on est heureux de partager tout cela avec vous…   Suivez nos aventures sur instagram https://www.instagram.com/1envie1vin/ à la recherche des meilleurs vins à vous offrir.

Voir les publications de l'auteur