Comment repérer qu’un vin a tourné ?

Par Lydia, mis à jour le 2 février 2022 — 2 minutes de lecture
Pour reconnaître qu'un vin a tourné

Cuvée Réservée
Avec la Cuvée Réservée jamais de problème de vin qui tourne !

Il est fréquent d’ouvrir une bonne bouteille de vin et ne pas la finir. Elle est alors rebouchée et rangée en attendant la prochaine dégustation. Cependant, selon le mode de conservation ou le temps passé, le vin peut avoir perdu en qualité ou devenir carrément imbuvable. Pour éviter toute mauvaise surprise, nous allons vous indiquer comment repérer qu’un vin a tourné.

À l’odeur

Avant toute chose, des signes peuvent se faire ressentir dès l’ouverture de la bouteille. Ainsi, si une odeur de soufre ou de vinaigre se dégage de votre breuvage ce n’est pas bon signe. Dans le premier cas, le vin n’a sûrement pas été stocké dans des conditions favorables à sa garde. Dans le second, c’est un vin qui a pris l’air trop longtemps. Quoi qu’il en soit, attendez quelques heures pour voir si l’odeur se dissipe et si ce n’est pas le cas, vous pourrez malheureusement le jeter.

➥ Toute notre sélection des meilleurs vins

À l’aspect

Comment savoir si un vin est toujours bon ?
Comment savoir si un vin est toujours bon ?

Un vin ayant tourné peut également être identifié à l’œil. En effet, si le vin a une teinte brunâtre ou trop jaune pour un vin blanc, il est fort probable qu’il ne soit plus consommable ou qu’il ait, du moins, perdu la plupart de ses qualités gustatives.

Au goût

N’ayez crainte ! Un vin qui a tourné ne vous rendra pas malade si vous le goûtez. Le goût sera toutefois assez désagréable : aigre, âpre ou légèrement caramélisé si la bouteille a été stockée quelque temps dans un lieu chaud et peu ventilé.

Vous savez désormais comment repérer un vin qui a tourné. Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation et avoir, à contrecœur, à jeter votre vin, nous vous conseillons de ranger votre bouteille à la vue une fois rebouchée afin de ne pas l’oublier.

Lydia

Le vin a toujours été présent dans mon parcours de vie. Mes parents, sans être des vignerons ni des experts, ont pris plaisir chaque année à cultiver quelques vignes pour leur propre consommation. C’est ce savoir-faire transmis depuis des générations qui m’a permis de comprendre avec humilité le travail nécessaire pour avoir des vins de qualité. Avec Anthony, nous aimons les bonnes choses et le vin en fait naturellement partie. Nous avons toujours eu plaisir à en apprendre davantage sur le monde du vin, mais surtout sur les personnes qui en font la richesse. C’est avec bonheur que nous partageons cette passion avec vous… Vous pouvez me contacter sur Facebook

Voir les publications de l'auteur