• Accueil
  • Qui sommes-nous
  • Blog
  • Contact
0

Appellation viticole Auxey-Duresses AOC

Tri

En savoir plus sur l’appellation Auxey-Duresses 

Auxey-Duresses est un village de la Côte de Beaune de Bourgogne produisant des vins à partir des cépages Pinot Noir et Chardonnay. Il possède sa propre appellation communale depuis 1937. Auxey-Duresses compte environ 93 hectares de vignobles plantés en Pinot Noir, dont 27 hectares classés en Premier Cru. Il y a 40 hectares de Chardonnay, avec seulement 2 hectares de vignes classées Premier Cru. Il n'y a pas de Grands Crus élaborés dans ce village.

Situé dans la vallée de Saint-Romain, à l'est du département de la Côte d'Or, ses coteaux bénéficient d'une excellente orientation sud et sud-est. Ce fait, associé au pourcentage élevé de calcaire dans les sols, signifie que ces vignobles sont bien placés pour produire des vins de très grande qualité. Les neuf climats (autrement dit des parcelles de vignes) classés Premier Cru sont tous situés sur le versant sud de la Montagne de Bourdon, juste derrière le village.

Les vins d'Auxey-Duresses présentent des similitudes avec ceux des environs de Meursault et Volnay, bien que beaucoup les trouvent un peu plus sobres que ces vins plus riches. Une part importante de la production du village est commercialisée sous l'appellation plus large Côte de Beaune-Villages, mais l'intérêt croissant pour les vins de Bourgogne fait que la valeur de l'appellation communale augmente d'année en année.

Le climat autour d'Auxey-Duresses est de type continental, avec des étés chauds et secs, puis des hivers frais et prolongés. Alors que le printemps arrive plus tôt ici que dans les avant-postes du nord de la Bourgogne, comme la région du Chablis par exemple, les viticulteurs de la commune doivent encore faire face à des matins de printemps froids et gérer le risque de dégâts causés par le gel sur leurs vignes.

0 Commentaire(s)
  • Ajouter au panier
0 Commentaire(s)
  • Ajouter au panier

Focus sur les Hospices de Beaune

Parlons architecture avant de parler de vin… Le chancelier Nicolas Rolin, alors Duc de Bourgogne, fait l’effroyable constat, tout comme son épouse Guigone de Salins, que famine et misère font des ravages en ce milieu du 15ème siècle.

Dans un élan humanitaire, ils créent la fondation de l'Hôtel-Dieu à Beaune en 1443. La vocation de cette structure est de venir en aide aux "pauvres malades". Depuis cette date, l’Hôtel-Dieu a été immortalisé par des artistes du monde entier, mais aussi quantité de photographes (dont vous faites peut-être partie) professionnels ou amateurs. Pourquoi cela ? parce qu’il représente un véritable chef d'oeuvre d'architecture célèbre pour ses façades de style gothique, l'éclat de sa cour d'honneur et la splendeur de ses toits aux tuiles vernissées créant des figures géométriques de couleurs flamboyantes.

Bien, parlons ‘vin’ maintenant…

Ces noms vous diront probablement quelque chose, peut-être même aurez-vous eu le loisir, pour ne pas dire le privilège, de déguster certaines de ces appellations : Puligny-Montrachet, Meursault, Corton-Charlemagne pour les Blancs, et Échezeaux, Pommard, Volnay pour les Rouges.

Chaque année depuis 1859, la ville de Beaune accueille une vente aux enchères tout à fait unique en son genre : des enchères caritatives de vins. L'événement a lieu en novembre. Pour mémoire, le 3ème jeudi de novembre chaque année, c’est la fête du Beaujolais Nouveau et le dimanche qui suit (donc le troisième dimanche de novembre) c’est la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune au siège de l'association, l'Hôtel-Dieu, décrit dans les lignes ci-dessus. Tous les bénéfices vont au soutien des hospices et de leurs œuvres caritatives. Avec les années, cette vente aux enchères unique a gagné en notoriété. Pour preuve, la maison Christie's est devenue le partenaire privilégié depuis 2005 et a maintenant étendu les ventes aux enchères en Chine, avec des dégustations en Asie (Hong Kong, Pékin et Shanghai).

Chaque année, il y a 45 cuvées (32 rouges et 13 blanches) issues des raisins récoltés sur les vignes des Hospices de Beaune. Celles-ci sont vendues en primeur, quelques semaines seulement après le millésime, et sont expédiées au négociant-éleveur avant le 15 janvier de l'année suivante. Le négociant-éleveur s’occupera ensuite de l'élevage en barrique, la mise en bouteille et la commercialisation de ces vins exceptionnels et rares. Le nom du donateur apparaît généralement sur l'étiquette à côté de celui du négociant-éleveur. C’est pour cela que les vins des Hospices de Beaune présents sur notre site www.1envie1vin.com portent sur leurs étiquettes les noms des généreux donateurs d’antan, mais aussi du négociant-éleveur, à savoir notre vigneron de Meursault, Monsieur Gérard BOYER.